26 juin 2018

Vulnérabilité et précarité énergétiques en Flandre Intérieure

« Est en situation de précarité énergétique une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat. »
C’est dans ces termes que la loi portant engagement national pour l’environnement du 10 juillet 2010, dite « Grenelle 2 », a donné une définition de la précarité énergétique toujours utilisée comme référence aujourd’hui. Les situations de précarité énergétique trouvent donc leur origine dans la combinaison de trois facteurs qui seront développés dans un premier temps : augmentation du coût de l’énergie, fragilité des ménages et faible qualité thermique des logements.
La précarité énergétique peut avoir des conséquences multiples pour les ménages concernés (dégradation de l’état de santé, difficultés liées à l’emploi et au cursus scolaire, désocialisation…) qui seront abordées dans un second temps, avant de se concentrer sur les réponses apportées par les collectivités et associations face à cet enjeu majeur à la croisée des politiques de l’habitat, sociales, énergétiques, sanitaires, économiques…

26 juin 2018

Vulnérabilité et précarité énergétiques en Pays de Saint-Omer

« Est en situation de précarité énergétique une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat. »
C’est dans ces termes que la loi portant engagement national pour l’environnement du 10 juillet 2010, dite « Grenelle 2 », a donné une définition de la précarité énergétique toujours utilisée comme référence aujourd’hui. Les situations de précarité énergétique trouvent donc leur origine dans la combinaison de trois facteurs qui seront développés dans un premier temps : augmentation du coût de l’énergie, fragilité des ménages et faible qualité thermique des logements.
La précarité énergétique peut avoir des conséquences multiples pour les ménages concernés (dégradation de l’état de santé, difficultés liées à l’emploi et au cursus scolaire, désocialisation…) qui seront abordées dans un second temps, avant de se concentrer sur les réponses apportées par les collectivités et associations face à cet enjeu majeur à la croisée des politiques de l’habitat, sociales, énergétiques, sanitaires, économiques…

22 juin 2018

Rapport d’activités 2017

Retrouvez le Rapport d’activités de l'Agence d'Urbanisme pour l'année 2017

22 juin 2018

Programme partenarial d’activités 2018

Retrouvez le Programme partenarial d’activités de l'Agence d'Urbanisme pour l'année 2018

19 juin 2018

Synthèse du débat public mobilités du Pays de Saint-Omer

Le débat public désigne un processus d’échanges de points de vue, d’arguments, d’expertises grâce auquel les parties prenantes éclairent les composantes d’un projet d’équipement ou de sujets d’enjeu régional ou local qui relèvent de l’élaboration des politiques publiques. La participation du plus grand nombre détermine sa qualité.

13 juin 2018

Bilan de la deuxième année du contrat d’objectifs territorial

Le bilan de la deuxième année du contrat d’objectifs territorial liant le Syndicat Mixte Lys Audomarois (SMLA) à l’ADEME de 2016 à fin 2018, fait état d’une réelle dynamique en faveur de la transition énergétique et climatique sur le territoire du SCOT Pays de Saint-Omer. Les projets de rénovation énergétique du patrimoine bâti et de l'éclairage public se multiplient, plusieurs mesures sont en place pour informer et accompagner les particuliers dans la réalisation de travaux de rénovation énergétique de leur habitat. Plusieurs filières d’énergies renouvelables voient le jour et des réflexions sont en cours quant à leur structuration (bois énergie, solaire photovoltaïque, méthanisation en plus des parcs éoliens). En matière de mobilité, les actions mises en œuvre visent d’une part à réduire l’usage de la voiture individuelle dans une logique de sobriété énergétique (politique d’aménagement des courtes distances, accès aux services numériques, aménagements doux, …) et d’autre part à augmenter l’efficacité énergétique des moyens de déplacement (faciliter l’accès aux transports en commun pour rendre l’offre plus compétitive comparée à la voiture, réseaux de bornes pour véhicules électriques, systèmes de mobilité collaborative, etc.). D’autres projets ou expérimentations sont également menés pour la promotion de modes de production et de consommation responsables ou l’adaptation au changement climatique. En plus de ces projets concrets, les efforts d’intégration des enjeux énergétiques et climatiques dans les documents d’urbanisme SCOT et PLUi se sont poursuivis en 2017.

11 juin 2018

Programme de revitalisation du cœur de ville de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer

Issue de la fusion au 1er Janvier 2017 de la Communauté d’agglomération de Saint-Omer et des Communautés de Communes du Canton de Fauquembergues, de la Morinie et du Pays d’Aire, la Communauté d’agglomération du Pays de Saint-Omer (CAPSO) fédère désormais 53 communes et près de 105.000 habitants.
Elle se structure autour d’un pôle urbain regroupant 5 communes (Saint-Omer, Longuenesse, Arques, Saint-Martin-lez-Tatinghem et Blendecques) et 46.000 habitants dont près de 15.000 habitants pour la ville-centre de Saint-Omer.
Compte tenu de l’organisation territoriale, le projet communautaire défini préalablement à la fusion identifie la complémentarité urbain / rural comme un enjeu fondamental de la nouvelle agglomération. Cette ambition se traduit opérationnellement par une politique volontariste d’amélioration du maillage de services en milieu rural avec le maintien ou la création d’antennes communautaires, de Maisons de Services Publics ou de Maisons Pluridisciplinaires de Santé participant à la redynamisation des
bourgs-centres.
Elle nécessite également de prendre en compte la diversité du territoire dans la définition et la mise en œuvre des politiques publiques. A titre d’exemple, cet objectif se matérialise par l’instauration de fonds de concours différenciés à destination des communes urbaines ou rurales, ou par l’instauration de dispositifs spécifiques en fonction des typologies de territoires. La politique de l’habitat en est un exemple révélateur puisque pour répondre aux différentes problématiques rencontrées, la Communauté d’agglomération articule :

> Une OPAH-RU sur le centre historique de Saint-Omer
> Une OPAH sur le pôle territorial de Fauquembergues
> Un PIG sur le pôle territorial de Longuenesse
> Un projet d’OPAH-RU sur la ville d’Aire-sur-la-Lys.

La stratégie de revitalisation du cœur de ville développée dans ce document participe pleinement à l’objectif de complémentarité urbain / rural. Elle offre une réponse adaptée aux difficultés spécifiques que rencontrent le pôle urbain et la ville-centre.

28 mai 2018

Les dynamiques de l’emploi sur le périmètre de l’AUD

Cette nouvelle édition de l’Observatoire de l’Emploi fait état des dynamiques en cours sur le périmètre de l’AUD. Après plusieurs années de recul de l’emploi salarié, l’année 2016 confirme la relance observée
depuis 2015.
L’agroalimentaire constitue l’un des secteurs où les opportunités d’emplois ont été les plus favorables ces dernières années. Le territoire, à dominante agricole, a contribué à créer un environnement et un climat
propice à l’installation de grands groupes industriels. Avec 156 emplois supplémentaires dénombrés entre 2015 et 2016, l’agroalimentaire concentre à elle seule le tiers des emplois créés durant cette période et
1/5ème de l’emploi salarié privé. Il constitue à ce titre l’un des secteurs clés de l’économie locale, au sein duquel de nombreux acteurs interviennent aux différents stades de la chaîne agroalimentaire.
Cet observatoire propose dans ce contexte, et à la suite d’une analyse des grandes tendances de l’évolution de l’emploi salarié depuis 2008, de consacrer un zoom spécifique sur l’ensemble de la filière, avec une attention toute particulière portée à l’évolution de l’emploi et des modes de commercialisation et de consommation.

28 mai 2018

La Stratégie de coopération transfrontalière
Strategie voor grensoverschrijdende samenwerking
Pays de Saint-Omer - Flandre Intérieure - WEST-VLAANDEREN

En 2015, le Pays de Saint-Omer a présenté une proposition de stratégie pour intensifier la coopération avec la Flandre Intérieure et la Flandre Occidentale. L’AUD a été désignée pour assurer la coordination globale de la stratégie sur le versant français, en lien notamment avec la CAPSO, la CCPL, la CCFI et SOFIE.
Dans le présent document sont repris les principaux objectifs de la stratégie, les partenariats transfrontaliers développés ainsi que les avancées et les perspectives des différents axes de coopération.


In 2015 heeft le Pays de Saint-Omer een strategie voorgesteld om intenser samen te werken met Flandre Intérieure en met West-Vlaanderen. AUD werd aangesteld om aan Franse zijde in te staan voor de globale coördinatie van deze strategie met ondermeer CAPSO, CCPL, CCFI en SOFIE.
In voorliggend document komen de belangrijkste doelstellingen van de strategie aan bod, de grensoverschrijdende partnerships die werden gevormd, alsook de vorderingen en perspectieven van de verschillende samenwerkingsassen.

28 mai 2018

Les églises restaurées du pays d’art et d’histoire de Saint-Omer

LE Pays d'Arts et d'Histoire (PAH) en partenariat avec La Région Hauts-de-France, La Fondation du Patrimoine, Le Département du Pas-de-Calais, le recensement de 14 églises et lieux de cultes à valeur patrimoniale

12 mars 2018

Mise en ligne de la nouvelle saison culturelle du PAH

La nouvelle saison culturelle du Pays d’art et d’histoire fait son entrée. Tenez-vous prêts car ce printemps-été va déménager !

Des temps forts en voulez-vous en voilà : un démarrage en fanfare avec le Printemps de l’Art déco, la réouverture de l’église Immaculée Conception, les rendez-vous aux jardins, les Journées Nationales de l’Archéologie…
Prenez votre respiration car ce n’est pas fini. Tout au long de la saison, le patrimoine se met en scène. Danse, musique, comédie, cette fois-ci, il s’est tout permis, même un week-end « Patrimoine en spectacle » inédit ! Dans le cadre du centenaire de la Royal Air Force, terminez cette saison en apothéose par une exposition grandiose.
Que dire de plus ? Que seuls ou en famille, audomarois ou touristes, il y en aura pour tous les goûts et que même les plus jeunes trouveront leur bonheur. Alors à vous de trouver le vôtre !

01 mars 2018

Conseil d’Administration du vendredi 23 février

Notre Conseil d’Administration s’est déroulé le vendredi 23 février au siège de la Communauté de Communes du Pays de Lumbres, à l’ordre du jour : le Programme Partenarial d’Activités et le budget prévisionnel de l’année 2018.
Le Programme Partenarial d’Activités réaffirme les interventions ciblées sur les atouts et savoir-faire spécifiques aux Agences :
- Permanence des connaissances et réflexions sur les territoires d’intervention
- Expertises dans les champs de l’aménagement et des politiques urbaines, de toute nature, et transversalité des approches
- Articulation des échelles territoriales en partenariat avec l’ensemble des acteurs des EPCI
- Pédagogie et mode de faire innovant
- Rayonnement et coopérations
- Accompagnement pré opérationnel,

Il se décompose en 8 domaines, portant chacun sur plusieurs échelles territoriales et comportant des contributions aux politiques publiques et travaux d’observation. Son architecture s’organise autour de 3 grands principes :
- Articuler les échelles
- Renforcer la transversalité
- Observer pour agir

et poursuit un triple objectif :
- Inscrire durablement l’Agence dans la nouvelle organisation institutionnelle. Le partenariat avec la Flandre Intérieure en 2014, la création de la région des Hauts-de-France en 2015, la Communauté d’agglomération du Pays de Saint-Omer née en 2017 de la fusion entre la Communauté d’agglomération de Saint-Omer et les Communautés de communes de la Morinie, du Pays d’Aire et du Canton de Fauquembergues, ont conduit à la mise en place de nouvelles instances de gouvernance et à une nouvelle répartition des compétences et des rôles, avec l’identification de chantiers prioritaires auxquels l’Agence contribue pour nombre d’entre eux,
- Développer une offre globale à toutes les échelles territoriales : l’Agence intervenant en effet à la fois aux échelles métropolitaines, intercommunales et communales, elle s’attache à favoriser la convergence des politiques publiques conduites par les différents niveaux de gouvernance et avec les collectivités partenaires, notamment la Département, la Région et l’Etat, mais aussi avec les milieux professionnels (immobilier, aménageurs, promoteurs …),
- Renforcer l’efficacité des interventions de l’Agence en opérant en interne les évolutions nécessaires, à la fois dans le management des équipes, la conduite de projet mais aussi dans le cadre de la coproduction des travaux.

Le budget prévisionnel 2018 a progressé de près de 6 % par rapport à l’an dernier. Cette augmentation s’explique notamment au regard de la sollicitation de subventions complémentaires demandées au titre des actions/manifestations menées par le Pays d’art et d’histoire et engendrant des dépenses d’un même montant (154 931 €), et de l’attribution de financements européens pour la période 2018-2021.

Fermer

Cookie

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.