Publication partenaire

30 Mars 2022

Les enjeux d'aménagement du littoral dans un contexte d'adaptation

Nés officiellement il y a 7 ans, les Hauts-de-France ont très vite été perçus autour d’un axe Nord / Sud allant du Bénélux jusqu’à la métropole parisienne et qui offre à notre région une localisation stratégique dans les grands flux européens.

Mais les Hauts-de-France sont également une grande région maritime. Avec un réseau de polarités portuaires d’envergure internationale, un littoral constituant une rive d’un des détroits les plus fréquentés au monde, une diversité de paysages recelant des trésors nationaux labellisés…

Milieu par nature mouvant, ce littoral prisé est aux avant-postes de bouleversements d’ampleur. Comment alors concevoir l’avenir de ce vaste espace dépassant le seul trait de côte, puisqu’étant étroitement lié avec son hinterland ?

Dans le cadre des travaux d’élaboration du Sraddet* des Hauts-de-France, les agences d’urbanisme ont mené il y a quelques années un travail sur les usages du littoral dans un contexte d’adaptation. À partir de ressources documentaires et d’échanges avec des spécialistes et acteurs territoriaux, les agences ont pu apporter leur expertise pour identifier les enjeux d’avenir de ce " grand littoral " stratégique au-delà même de notre région.

Des éléments aujourd’hui synthétisés et repartagés à l’aune des dynamiques engagées, qu’il s’agisse du nouveau projet stratégique du Pôle métropolitain de la Côte d’opale, des travaux prospectifs de l’agence Hauts-de-France 2020-2040, du Parlement de la mer des Hauts-de-France récemment constitué mais aussi des évolutions législatives portant sur le recul du trait de côte.